Le dernier jardin, tome 1 : Éphémère

Auteure : Lauren DeStefano

Genre : Littérature jeunes adultes / Dystopie

Nombre de pages : 350 p.

Quatrième de couverture :

Que faire de sa vie quand on connaît la date exacte de sa mort ? Les scientifiques ont créé des enfants génétiquement parfaits, immunisés contre toutes les maladies. L’humanité a cru voir son avenir assuré…jusqu’au jour où le verdict accablant est tombé. Ces jeunes gens ont une espérance de vie incroyablement courte : 25 ans pour les hommes, 20 ans pour les femmes, sans exception. Dans ce monde désolé, des jeunes filles sont kidnappées et contraintes à des mariages polygames pour la survie de l’espèce. Rhine, âgée de seize ans, a été enlevée de force à son frère. Elle se réveille enfermée dans une prison dorée, un manoir où des serviteurs veillent à ses moindres désirs. Malgré l’amour sincère de son mari et la confiance qui s’instaure petit à petit avec ses sœurs épouses, Rhine n’a qu’une idée en tête : s’enfuir de cet endroit.
                                                                                                                                                                               Mon avis :

Le résumé de cette dystopie m’avait tout de suite attirée en même temps que la magnifique couverture et je me suis plongée dans ce roman qui allait devenir un véritable coup de coeur. C’est un monde cruel et impitoyable dans lequel on entre. De jeunes femmes sont enlevées pour devenir l’épouse de riches hommes. Les jeunes femmes qui ne sont pas choisies comme épouses sont tout simplement abbatues. Le petit oiseau dans la cage dorée sur la page couverture représente bien le sort de ces femmes qui sont elles aussi enfermée dans une prison dorée, soit un manoir de luxe où elles peuvent avoir accès à tout ce qu’elle désire, mais comme ces oiseaux sont privées de liberté. Il s’agit d’un roman coup de point.  J’ai eu quelques pincements au coeur rien à m’imaginer vivre dans un tel monde, être contrainte à vivre loin des gens que j’aime et d’épouser un homme que je ne connais pas. La quête de liberté est d’autant plus importante dans le roman vu que l’espérance de vie des femmes ne dépasse pas 20 ans.

                                                                                                                                                                                                                                                                Ainsi, je n’ai pu être indifférente au sort de l’héroine du roman, Rhine et de ses deux soeurs épouses : Jenna et Cecily. J’ai grandement aimé la relation qui unit les trois soeurs.  Elles apprennent doucement à se connaître et en viennent à se détester, à s’aimer, à s’entraider. Bref, comme de vraies soeurs. Subissant le même sort, elles ne peuvent faire autrement que se rapprocher, mais cachent aussi leur propres secrets, leurs propres désillusions et espoirs à propos de la vie. C’est ce qui je crois, fait tout l’intensité du roman, car malgré toute la cruauté de ce monde, l’espoir persite et une certaine beauté règne. Cette beauté se manifeste par Rhine, qui se bat pour sa liberté, pour fuir la demeure de son époux afin de retrouver son frère, par l’amour que voue l’époux du nom de Linden à sa défunte épouse Rose et l’amour qui se dessine entre Rhine et un serviteur, Gabriel. D’ailleurs, l’amour entre Linden et Rose m’a beaucoup touché, car j’en ai ressenti toute la sincérité et la profondeur. Dans le monde le plus cruel, on ne pourra jamais empêcher un coeur d’aimer.  Linden, aux premiers abords paraît un des méchants du récit, mais la réalité est beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît. C’est un personnage que j’ai beaucoup apprécié, car il respecte le refus de Rhine de consommer leur union. Dans sa position, il aurait pu exiger d’elle qu’elle se soumettent à ses désirs, mais il est patient et ne la brusque pas. On apprend des choses sur Linden au fil du roman qui m’ont fait changé d’avis à son propos.
                                                                                                                                                                                                                                                                           Également, cette beauté se manifeste par le décor somptueux dans lequel vivent les trois soeurs épouses. Par exemple, lors du mariage, les trois femmes sont immergées dans un monde de beauté : « D’un seul coup, le jardin prend des proportions gigantesques : on dirait une ville illuminée par des lucioles  et de petites bougies qui semblent flotter dans les airs… » Malgré ce monde qui offre tout ce que ces filles pourraient rêver d’avoir, Rhine veut se sauver. Cela m’a fait réfléchir sur notre monde et comment le bonheur se trouve dans de petites choses comme déguster des bonbons, des June Bean, un des petits bonheur de Rhine, car malgré tout, Rhine réussit à trouver des petits moments de bonheur dans cette maison. Également, c’est être avec des gens qu’on aime, aller oû l’on veut, pouvoir choisir ce que l’on fait. des choses que l’on prend souvent trop pour acquises. Pouvoir être ce que l’on est et ce que l’on désire et choisit d’être, voilà ce qu’est la liberté et ce à quoi n’accèdent pas les trois soeurs épouses.
                                                                                                                                                                                                                                                                     En somme, il s’agit d’un magnifique roman, poignant et percutant, que je vous conseille de découvrir si ce n’est pas déjà fait.
                                                                                                                                                                                                                                                      Mon appréciation :
                                                                                                                                                                                                                                                                       Coup de coeur!!!
                                                                                                                                                                                                                                                                               Lecture commune

J’ai lu ce roman en lecture commune avec ma partenaire Yukarie du blog La récréation littéraire de Yuka que je remercie beaucoup pour cette lecture commune. Pour lire son avis, c’est par ici :

http://www.larecreationculturelledeyuka.com/2013/01/chronique-le-dernier-jardin-tome-1.html#more                                                                              
Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Jeunesse / Young adult

Ce challenge a été lancé pour sa seconde année par Mutinelle et Kalea. Il se déroule jusqu’au trente septembre 2013. Je suis inscrite dans la Catégorie 3 : À su garder son cœur de mioche => Au moins 35 ouvrages.

5/ 35

Publicités

21 réflexions sur “Le dernier jardin, tome 1 : Éphémère

  1. Je suis contente de voir que tu as autant aimé! Pour ma part, je suis sortie de cette lecture un peu mitigée. J’ai passé un bon moment, mais le tout m’avait paru trop plat…

  2. Tu me donnes envie! C’est bête mais je ne savais pas que ce roman était une dystopie. J’en entendait parler partant mais sans chercher plus loin lollll

  3. En effet, tu as apprécié ce roman…beaucoup plus que moi même s’il m’a plu aussi! J’espère également que Linden va se reveiller, voir même se battre pour Rhine.. même si j’adore Gabriel! Le tome 2 est dans ma Pal, serait-tu prête pour une Lc vers avril?

  4. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #4 | Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #5 | Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #6 | Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #7 | Muti et ses livres

  8. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #8 | Muti et ses livres

  9. Pingback: [Chalenge Jeunesse / Young adult] Bilan #9 | Muti et ses livres

  10. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #10 | Muti et ses livres

  11. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #11 | Muti et ses livres

  12. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult #2] Bilan #12 | Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s