Archives

On my wishlist 4

Bonjour,

On My Wishlist est un rendez-vous hebdomadaire lancé par Book Chick City et repris en France par A l’abordage de la culture. Le principe est de mettre en avant un livre de sa wishlist et d’expliquer pourquoi on veut le lire.

Voilà un bon moment que je n’avais pas fait un article vous présentant un livre que je veux absolument lire, alors je me lance. Je vous présente en grande exclusivité mondiale :-) Et puis Paulette… de Barbara Constantine.

Quatrième de couverture :

Ferdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. A l’évidence, elle n’a nulle part où aller. Très naturellement, les Lulus ( 6 et 8 ans ) lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas… Après une longue nuit de réflexion, il finit tout de même par aller la chercher.
                                                                                                                                                                                                                                                                       De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux. Et puis, Paulette….

Pourquoi je veux le lire ?

Tout d’abord, parce que l’on retrouve comme personnages des personnes âgées dans ce roman. Je trouve qu’on a beaucoup à apprendre des personnes agées. Pour ma part, j’ai toujours eu une très belle relation avec mes grand-parents qui m’aiment inconditionnellement ainsi que ma voisine, une dame merveilleuse avec qui j’aime discuter. Ainsi, le fait que le roman mette en scène des personnes âgées m’a tout de suite interpellé. Je ne connaissais pas ce roman avant de lire le chronique de ma partenaire et tentatrice, j’ai nommé Bouch du blog Les lectures de Bouch. Elle m’a furieusement donné envie de lire ce livre avec son billet que vous pouvez aller en suivant ce lien : http://bouchondesbois.blogspot.ca/2013/01/et-puis-paulette.html. Pour elle, ce roman a été un coup de coeur et elle le décrit en disant : « Voilà un livre comme je les aime : simple, doux, porteur d’une tendresse et d’une morale qui force le respect… C’est un petit concentré de bonheur, à lire si vous avez du vague à l’âme. » Comment résister à une telle description, d’autant plus que pour ma part, j’aime lire des histoires qui finissent bien, de belles histoires. Je n’aime pas trop les drames, les histoires trop dures. Ce petit concentré de bonheur est donc fait pour moi. De plus, je n’ai jamais lu de livres de Barbara Constatine, mais j’ai beaucoup entendu parlé de À Méli sans Mélo, qui je crois nombre de personnes ont apprécié. J’aimerais beaucoup découvrir cet auteur. Je crois donc que dès que j’en aurai l’occasion, ce sera le prochain roman que je me procurerai :-)

On my wishlist 3

Bonjour,

On My Wishlist est un rendez-vous hebdomadaire lancé par Book Chick City et repris en France par A l’abordage de la culture. Le principe est de mettre en avant un livre de sa wishlist et d’expliquer pourquoi on veut le lire.

Cette semaine, j’aimerais vous parler d’un livre en particulier qui me tente beaucoup pour maintes raisons. Il s’agit de La nuit du serail de Michel de Grêce.

Quatrième de couverture

Aimée Dubuc de Riverie, cousine de la future impératrice Joséphine, naquit à la Martinique à la fin du XVIIIè siècle. Capturée par les pirates barbaresques à l’âge de quinze ans, offerte par le Dey d’Alger au Sultan de Constantinople, elle verra dès lors toute son existence se dérouler dans le Sérail.

Favorite du vieux Sultan, amoureuse et aimée de son successeur, mère adoptive d’un troisième Sultan, elle détiendra un pouvoir occulte de plus en plus important.

Rédigeant ses Mémoires alors que ses jours sont comptés, Aimée revit l’incroyable aventure de l’enfant qui croyait en son destin : comment l’adolescente réduite en esclavage devint, à travers l’amour et les larmes, une jeune femme passionnée puis une Sultane au sommet de la puissance dans le monde clos, violent, fastueux et fascinant de la cour de Turquie.

Pourquoi je veux le lire ?

Tout d’abord, je veux lire ce roman, car le sujet m’intéresse beaucoup. La culture orientale me fascine, tellement différente de celle occidentale. Je n’en sais que très peu sur cette culture et le monde de sultans. De plus, l’histoire d’une femme qui évolue à travers ce monde en devenant sultane semble extrêmement intéressante. La condition féminine est aussi un sujet encore actuel qui est traité dans le roman et qui mérite de l’être selon moi. Une femme esclave devient femme de pouvoir dans ce roman et je suis curieuse de voir cette évolution :-) Ensuite, ma partenaire Topobiblioteca a publié un article génial sur ce livre que je ne connaissais pas du tout avant. Elle m’a donné envie de découvrir ce livre et je vous invite à aller lire sa chronique  pour peut-être avoir vous aussi envie de le découvrir :    http://topobiblioteca.wordpress.com/2012/11/17/la-nuit-du-serail-de-michel-de-grece/.

On my wishlist 2

Bonjour,

On My Wishlist est un rendez-vous hebdomadaire lancé par Book Chick City et repris en France par A l’abordage de la culture. Le principe est de mettre en avant un livre de sa wishlist et d’expliquer pourquoi on veut le lire.

Cette semaine, j’aimerais vous parler d’un livre qui est sorti récemment et de le titre m’a tout de suite attirée, moi qui aime le chocolat : La mafia du chocolat de Gabrielle Zevin.

Quatrième de couverture :
La fille chérie du défunt parrain du chocolat n’a que faire de son héritage. Pour elle, la vie doit être une routine absolue. Aller au lycée, prendre soin de son frère adoré et de sa grand-mère mourante. Et surtout, éviter Gable, parfait loser et ex-petit ami. Oui, tout allait bien jusqu’à ce que cet imbécile de Gable soit empoisonné par le chocolat issu de la fabrique illégale de Balanchine. Que la police la croie coupable, passe encore. Qu’elle se retrouve à la une des journaux télévisés, inévitable. Qu’on la harcèle au lycée en la traitant de criminelle, d’accord. Mais voir revenir dans sa vie sa famille mafieuse au complet est le pire des châtiments. Anya se demande si elle ne va pas devoir renoncer aux cours et sortir son revolver, histoire de mettre de l’ordre dans ses affaires…
Pourquoi je veux le lire ?
Pour maintes raisons. D’abord, j’avais beaucoup aimé le roman Je ne sais plus pourquoi je t’aime de cette auteure et je suis curieuse de découvrir ce nouvel opus. Ensuite, je dois dire que le fait que ça soit un roman appartenant au genre dystopique m’attire, car les romans du genre que j’ai lus dont Hungers games et Divergence m’ont plu et je veux en lire d’autres dans le même style. Ensuite, l’histoire semble géniale. Un monde où le chocolat est interdit, mais quelle torture! Je ne serais pas capable de vivre dans ce monde. Je trouve que cette idée de départ est très originale et imaginative.  S’il vous plaît, fait que le chocolat ne soit jamais interdit dans notre monde. Finalement, ma partenaire Loraah du blog Loraah Books : Des mots et des livres en a fait une critique très enthousiaste qui m’a confortée dans mon envie de le lire. Pour consulter sont avis, c’est par ici : http://l0raahbooks.blogspot.fr/2012/10/la-mafia-du-chocolat-de-gabrielle-zevin.html
Voilà! Et vous, quels sont les romans qui vous font envie? Je vous souhaite à tous de belles découvertes :-)

On my wishlist 1

Aujourd’hui, vu que j’ai plein plein de livres dans ma wishlist qui s’agrandit sans cesse, j’ai décidé de participer à un rendez-vous hebdomadaire intitulé On my wishlist. Ce rendez-vous se déroule généralement le samedi, mais j’ai décidé de le faire ce vendredi.

On My Wishlist est un rendez-vous hebdomadaire lancé par Book Chick City et repris en France par A l’abordage de la culture. Le principe est de mettre en avant un livre de sa wishlist et d’expliquer pourquoi on veut le lire.

Cette semaine, je veux mettre de l’avant un livre des Éditions Robert Lafont qui me fait de l’oeil depuis un petit moment, soit Confusion : La vie est un beau mensonge, tome 1, de Cat Clarke.

Quatrième de couverture :

Le soir même où elle décide de se suicider, Grace fait la rencontre d’Ethan. Après une bouteille de vodka en guise de dernier repas, elle se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce blanche avec le jeune homme pour geôlier. Ce dernier lu apporte alors stylo et papier afin qu’elle couche par écrit les méandres de sa vie. A première vue, celle-ci semble tout ce qu’il y a de plus normal. Grace a une meilleure amie, Sal ; un petit ami, Nat. Mais comme elle l’écrit : « C’est quand je suis seule que le doute s’immisce, c’est comme ça depuis des années. Tant que je suis entourée, je peux faire semblant que tout va bien. Mais il me faut ce public pour jouer la comédie. Sinon ça ne marche pas. Seule, je ne suis pas si facile à tromper. » A mesure que les jours défilent, on comprend le désespoir qui a poussé Grace à vouloir s’ôter la vie. Sa façade enjouée de fêtarde cache bien des fêlures : elle s’entaille depuis qu’elle a 15 ans, se saoûle régulièrement, et couche avec tous les garçons qu’elle croise. Son père qui l’a abandonnée lui manque cruellement, et elle en veut à sa mère froide et distante. Tandis qu’Ethan se contente de la nourrir et de la pousser toujours plus à écrire, Grace nous confie ses rêves, alors que son séjour s’éternise. Peu à peu, ses questions trouvent des réponses, et elle sent qu’elle s’apprête à toucher du doigt le fin mot de l’histoire, de son histoire…                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Pourquoi je veux le lire ?

Hé bien pour plusieur raisons. Tout d’abord, je trouve que la couverture est superbe. La jeune fille semble libre et en train de s’envoler dans le ciel. Aussi, le résumé m’attire beaucoup. Un jeune femme est retenue par un geolier et doit écrire à propos de sa vie. Je n’ai jamais vu d’histoire semblable et le récit me semble original. Aussi, la manière dont on aborde l’écriture comme libératrice, comme un moyen de se libérer d’une prison, de son histoire, me séduit particulièrement. J’ai hâte de voir comment tout cela est traité dans le récit et quelle relation Grace, l’héroine principale, développera avec son geolier. Bref, ce roman ne sortira qu’au mois de novembre au Québec, mais il est certain que je l’achèterai, car il a tout pour me séduire: une superbe couverture, un résumé intriguant et l’écriture comme sujet :-) Et vous, ce livre vous fait-t’il envie? Quels autres romans sont dans votre wishlist?