Archives

Dark Divine de Bree Despain

Auteure : Bree Despain

Genre : Littérature fantastique, jeunes adultes

Nombre de pages : 466 p.

Quatrième de couverture :

Grace Divine, fille de pasteur, a toujours su que quelque chose d’effroyable s’était produit la nuit où Daniel Kalbi a disparu et où son frère, Jude, est rentré couvert de sang. Mais quand Daniel refait surface quelques années plus tard, toutes les vérités ne semblent pas bonnes à dire. Que s’est-il passé durant cette mystérieuse nuit ? Que cache l’animosité de Jude envers son ancien meilleur ami ? La réapparition de Daniel est-elle liée à la découverte, dans la petite ville, de cadavres d’animaux et d’humains atrocement déchiquetés ? Ne pouvant résister au charme envoûtant de Daniel, Grace va très vite être confrontée à un choix impossible : ses sentiments pour lui ou sa loyauté envers son frère. Lorqu’elle apprendra l’incroyable secret de Daniel, elle fera tout pour sauver les personnes qu’elle aime. Mais cela lui coûtera peut-être ce qu’elle chérit le plus au monde : son âme.

Mon avis :

Je suis rentrée dans l’histoire très rapidement et les pages ont défilé toutes seules. Dès le début, le mystère entourant Daniel m’a intrigué. Il a vécu avec la famille Divine un certain temps, puis un jour, Grace n’a plus jamais entendu parler de lui et personne n’a voulu lui dire ce qui était vraiment arrivé un certain soir, surtout concernant son frère Jude qui était très ami avec Daniel et qui maintenant le déteste.

J’ai vraiment adoré le personnage de Grace qui fait preuve d’une grande bonté et grandeur d’âme dans le roman. Malgré tout ce qu’elle apprend sur Daniel au fil du récit, elle continue à le supporter, à l’aider et à croire en lui et surtout, à l’aimer. Daniel a une grande part d’ombre, il a fait et peut faire des choses très contestables, mais Grace continue à croire en la partie bonne qui est en lui et c’est ce que j’ai particulièrement aimé. Personnellement, j’aime croire qu’il y a du bon, comme du mauvais, en chaque être humain, qu’il est capable du meilleur pas seulement le pire et je veux continuer d’y croire.  Trop souvent on jette la pierre aux autres au lieu de les aider, mais Grace fait le contraire tout comme son père le pasteur et je les admire pour cela. C’est un beau message qui pour moi transcende le roman et représente la duplicité de Daniel, soit sa bataille pour faire le bien et se libérer de tout le mal qu’il a en lui. Il a notamment eu un père difficile qu’i l’a battu durant son enfance.  Daniel est un personnage complexe dont on prend plaisir à connaître la passé et qui il est.

Aussi, j’ai été surprise par la tournure  que prend le roman vers environ la moitié, tournure à laquelle je ne m’attendais pas du tout :-) Je verrais bien ce roman en film tellement il m’a évoqué de belles images, notamment la scène où Daniel et Grâce recherche le petit frère de Grace disparu dans la forêt et celle où Daniel et Grâce sont perchés tout en haut d’un arbre et Grace dessine ce qu’elle voit pour un travail scolaire avec l’aide de Daniel qui est extrêmement doué en dessin, soit sa maison d’une perspective en hauteur et qui lui rappelle son enfance. Bref je crois que l’auteur par son écriture imagée nous transporte avec elle dans l’histoire, l’action et on s’imagine bien les lieux et l’action qui se passe.

Sans savoir pourquoi exactement, ce roman m’as fait pensé à d’autres histoires comme Hush Hush. Elle n’est pas si originale ni nouvelle en tant que telle, mais j’ai bien aimé lire ce livre dont je lirai sans aucun doute la suite avec plaisir, car je me suis attachée à nos hétos Daniel et Grace.

Lecture commune

J’ai lu ce roman en lecture commune avec trois copinautes que je remercie infiniement pour cette lecture. Il s’agit de Mia du blog Le petit monde de Mia qui a elle aussi bien apprécié sa lecture, Viou du blog  Viou et ses drôle de livres dont l’avis est beaucoup plus mitigé et Ananas-fait-sa-salade du blog Ananas-fait-sa-salade pour qui ce fut un coup de coeur. Je vous invite fortement à aller consulter leur avis.

Avis de Mia : http://hibiscus971.eklablog.com/dark-divine-t-1-de-bree-despain-a58655103

Avis de Viou : http://viou03etsesdrolesdelivres.blogspot.fr/2012/11/dark-divine-b-despain.html

Avis de Ananas-fait-sa-salade : http://ananas-fait-sa-salade.over-blog.com/article-dark-divine-tome-1-dark-divine-de-bree-despain-112119421.html

Mon appréciation :

8/10

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Jeunesse / Young adult

Ce challenge est lancé pour sa seconde année par Mutinelle et Kalea. Il se déroule jusqu’au trente septembre 2013. Je m’inscris dans la catégorie Catégorie 3 : À su garder son cœur de mioche => Au moins 35 ouvrages. Vu que je lis beaucoup de littérature young adult, ça ne devrait pas être si difficile :-)

1 / 35

Abandon de Meg Cabot

Couverture Abandon, tome 1Auteure : Meg Cabot

Genre : Littérature fantastique

Nombre de pages : 349 p.

Quatrième de couverture :

Pierce, 17 ans, n’est pas morte. Ou plutôt elle n’est plus morte. Elle est revenue d’un séjour dans l’Au-delà, où elle n’a pas rencontré de lumière blanche, mais un jeune homme, John, à peine plus âgé qu’elle. Un jeune homme qui lui a proposé de partager l’éternité à ses côtés. Pierce a refusé. Elle lui a échappé. Mais pour combien de temps ?

Mon avis :

J’avais déjà lu Miss la gaffe et Une irrésistible envie de sucré de Meg Cabot et j’avais terriblement envie de découvrir cette brillante auteure de chick-lit dans un autre genre littéraire afin de savoir si elle pouvait réussir à produire un bon récit qui se tient. Mission accomplie, car elle a su me captiver du début à la fin dans ce récit fantastique où la mort n’est jamais bien loin.

Quand je lis un roman, je veux embarquer dans l’histoire, voyager, être transportée par le récit et c’est ce qui est arrivé avec Abandon où se mêlent avec brillo fantastique, romance et suspense. Malgré une histoire sombre au départ qui aborde la mort, je trouve que Meg Cabot a réussi a garder son style frais et léger, ce qui rend le récit moins lourd, plus accessible et facile à lire.

Mon personnage coup de cœur dans ce roman est sans contredit le ténébreux John. Cette homme du royaume des morts a une histoire particulière que je ne vous révèlerai pas, mais qui vaut la peine d’être découverte. Il nous est présenté comme dure, impitoyable, mais aussi protecteur, mystérieux, aimant, fort. Il bouleverse complètement la vie de Pierce et on comprend au fil du récit pourquoi il veut la retrouver et la ramener au royaume des mort duquel elle s’est échappé et ce qui les unit. Ce roman est rempli de mystères dont on découvre peu à peu les ficelles. La fin du récit nous donne seulement l’envie de se précipiter sur le deuxième tome pour savoir ce qu’il adviendra de Pierce et John et de leur quête que je ne vous dévoilerai pas, car cela gâcherait tout.

L’action ne manque pas, le suspense et les mystères non plus. Pour rédiger son histoire, Meg Cabot s’est inspirée du mythe d’Hadès et de Perséphone. J’ai beaucoup apprécié l’aspect mythologique de cette histoire. À la fin du récit Meg Cabot nous parle brièvement de l’île de Key West où se déroule le récit ainsi que les faits vécus et les légendes circulant autours de cette île qui ont inspiré l’histoire. J’ai trouvé cela très intéressant et que ça ajoutait de la profondeur au récit.

Bref, chers lecteurs, entrez dans les enfers sans attendre, qui sait ce qui peut vous arriver! La mort n’est peut-être pas le seul de vos soucis.

Mon apprécation :                                                                                                                                                                                                                                                                  Coup de coup gigantesque!
Arbre de coeur Banque d'images - 9460298