Archive | 16 juillet 2017

Confess de Colleen Hoover

Résultats de recherche d'images pour « confess colleen hoover »Auteure : Colleen Hoover

Éditeur : Éditions Hugo & Cie (New Romance)

Genre : Chick lit / Romance

Nombre de pages : 344 p.

Quatrième de couverture :

Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry.

Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait.

Elle n’a qu’une solution : s’éloigner d’Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c’est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité…

Mon avis :

Mon coin lecture

Mon coin lecture

J’ai lu ce roman tranquillement par un bel après-midi d’été dans ma balançoire, à l’ombre sur mon balcon, mon endroit préféré pour lire, et je me suis laissée happée par la plume de Colleen Hoover. J’ai eu de la peine à m’arrêter de lire pour souper tellement j’étais accrochée à ma lecture et je voulais savoir le sort réservé aux deux protagonistes principaux.

Il faut dire que le roman commence de manière déchirante alors qu’Auburn, une adolescente de quinze ans, voit son petit ami pour la dernière fois, car il souffre d’un cancer en phase terminale. Elle doit le quitter pour retourner chez elle à Portland, alors que lui doit rester auprès de sa famille à Dallas. Puis, le lecteur retrouve Auburn cinq ans plus tard, alors qu’elle est déménagée à Dallas, consulte un avocat pour une raison inconnue et est en recherche d’emploi. La rencontre d’Auburn et d’Owen bouleversera leur monde respectif.

Cette romance m’a complètement charmée. Elle m’a fait pensée un peu à la série Irrésistible alchimie de Simone Elkeless de par la manière qu’a l’auteure de véhiculer les émotions que vivent les personnages. On sent facilement l’attirance réciproque entre Auburn et Owen, le besoin vital qu’ils ont l’un de l’autre. Les chapitres sont divisés de manière à ce  que les points de vue des chapitres alternent entre Auburn et Owen. L’auteure possède bien la psychologie de ses personnages, car on comprend chacun des choix opérés par les protagonistes principaux, des choix parfois déchirants. Chacun  a ses démons intérieurs, a ses problèmes, ses dilemmes à résoudre. Ils n’ont pas été épargnés par la vie.

Le mystère plane autour du couple. On ne sait pas la raison pour laquelle Auburn est déménagée à Dallas, ni la raison pour laquelle elle consulte un avocat. Du côté d’Owen, on sait qu’il connaît déjà Auburn, alors que cette dernière ne l’a jamais vraiment vue et que ce dernier a commis un acte répréhensible qui pourrait lui coûter la prison. Owen a tout du mauvais gars qui n’en n’est pas vraiment un. Si vous n’aimez pas ce type de personnage, ce roman ne vous plaira peut-être pas, mais pour ma part, j’aime ce type de personnage.  J’ai adoré Owen, cet artiste peintre qui a une relation très chaotique avec son père. Les secrets sont dévoilés à mesure dans le roman et je voulais en découvrir encore plus chaque fois.

La fin du roman est tout simplement sublime. On comprend la manière dont Owen a connu Auburn et c’est tout simplement parfait. Je n’aurais pas pu imaginer mieux. Tout au fil du roman, mon cœur a été déchiré par le sort de ce couple. J’ai espéré pour eux, rager, voulu les protéger. Si vous avez envie d’une romance où l’émotion est palpable, ne passez pas à côté de celle-ci.

Quelques citations :

« Ce soir, tout le monde est venu voir mes œuvres et moi je ne vois qu’elle. »

« Je jette un coup d’œil au dos de la toile, lis les derniers mots qu’Adam lui aura jamais écrits.
Je t’aimerai toujours, même quand je ne pourrai plus.
En retournant la toile, je passe les doigts dessus, effleure l’espace entre les deux mains et je pense à tout ce qui les sépare l’un de l’autre.
J’espère pour elle qu’Adam a raison. J’espère qu’elle aura une deuxième chance.
Parce qu’elle la mérite. »

« – Ça fait du bien, non ? demande-t-il avec un sourire malicieux.
– Jamais plus ne me laverai les cheveux toute seule.
Il m’embrasse sur le front.
– Et tu n’as pas encore goûté mes sandwiches.
J’éclate de rire et capte alors toute la tendresse de son regard ; je saisis que c’est ça que je veux. Le dévouement. Ça devrait être la base de toute relation. Si quelqu’un tient vraiment à vous, il n’en aura que plus de satisfaction à vous rendre heureux, plutôt qu’à chercher son propre plaisir. »

« Il y a des gens qu’on rencontre, dont on fait connaissance, et il y a ceux qu’on rencontre et qu’on connaissait déjà. »

Assorted Colored Paint Brushes

Publicités