Audrey retrouvée de Sophie Kinsella

Audrey retrouvée par KinsellaAuteure : Sophie Kinsella

Éditeur : Pocket Jeunesse

Genre : Jeunesse/Littérature jeunes adultes/Littérature contemporaine

Nombre de pages : 299 p.

Quatrième de couverture :

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.

Ça, c’était avant.

Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un oeil nouveau : celui de la caméra.

Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

Mon avis :

Audrey retrouvée est le premier roman jeunes adultes de Sophie Kinsella, pour lequel l’auteure a choisi un sujet sensible : le harcèlement scolaire. Elle l’aborde avec finesse sous l’angle de la reconstruction, de la vie après avoir subie une telle épreuve. L’action ne se situe pas, comme dans bien d’autres romans, à l’école, où  le  lecteur est témoin de l’intimidation, du harcèlement ou des messes basses que subie la protagoniste. Je trouve que c’est là que réside toute l’originalité du roman, qui montre la suite des événements, ce qui ce passe après, une fois que le harcèlement est chose du passée.

Dans Audrey retrouvée, le lecteur n’a qu’une vague idée de ce qu’a subie Audrey, le personnage principal et cela n’est pas si important au final. Les filles qui l’ont harcelée ont été suspendues de l’école. Audrey fait l’école à la maison en attendant d’être prête à intégrer une nouvelle école. Elle vit recluse chez elle, éprouvant une phobie sociale, se cachant sous ses lunettes noires, incapable de regarder qui que ce soit dans les yeux, même ses parents. Pour ma part, je crois qu’on parle rarement de tous les efforts qu’une personne doit effectuer et des obstacles qu’elle doit surmonter pour remonter la pente après avoir été victime de harcèlement, car les conséquences sont parfois et souvent terribles et détruisent une personnes. Ce livre représente pour moi une reconquête de soi que Sophie Kinsella met en scène de manière sublime.

Cette reconquête de soi passe par des personnages aussi colorés les uns que les autres. D’abord, Frank, le plus vieux des deux petits frères d’Audrey est un mordu de jeux vidéos qui veux participer à un concours dont le prix final est de six millions dollars. Sa mère Anne, qui se fit aux articles du Daily Mail pour éduquer sa famille, essaie tant bien que mal de le convaincre de se consacrer à autre chose qu’aux jeux vidéos, mais c’est sans compter sur la détermination et l’ingéniosité de Frank qui est prêt à tout afin de s’entraîner pour le concours. Frank m’a beaucoup fait rire tout au long du récit. Il est vif d’esprit et la manière qu’il a de répondre à sa mère est hilarante, notamment quand cette dernière l’emmène courir avec elle pour lui faire faire un peu d’exercice et qu’il la prend à son propre jeu. Je souriais à pleine dent assise dans mon lit.

Frank m’a également touchée par l’amour qu’il porte à sa sœur et la manière qu’il a de la supporter dans l’épreuve qu’elle traverse. Par exemple, lorsque Audrey va dans un café rencontrer l’une des harceleuses de son ancienne école qui souhaite lui demander pardon, Frank l’accompagne et alors que la conversation tourne au vinaigre, il la défend  et est là pour elle. D’ailleurs, on sent que toute la famille d’Audrey la supporte dans son épreuve, la laisse évoluer à son rythme sans lui mettre de pression. L’amour règne dans cette famille et cela transparaît tout au fil de ce récit rempli d’humour, car le roman ne manque pas d’humour croyez-moi. La mère d’Audrey, Anne, m’a également fait beaucoup rire avec ses réactions excessives parfois, comme vouloir jeter l’ordinateur de Frank par la fenêtre sous le regard de tous les voisins, pour finalement chercher à comprendre le jeu vidéo auquel s’adonne son fils.

Mon personnage préféré d’entre tous est Linus, le meilleur ami de Frank. J’ai adoré la façon qu’il a de ne pas juger Audrey, et d’essayer d’entrer dans sa bulle petit à petit. Il commence par lui écrire de petits mots sur un papier, Audrey lui répond, et grâce à lui, sort de sa coquille et commence à sortir en dehors de la maison avec Linus. Linus est d’une gentillesse exemplaire, mais il a aussi du cran et de l’humour à revendre et c’est ce que j’apprécie chez lui. Il donne des petits défis comiques à Audrey pour la forcer à parler à des inconnus. L’évolution d’Audrey est vraiment belle à voir et je crois que cela montre que la vie est faite de hauts et de bas, mais peu importe ce qui arrive, il est possible d’avancer et de s’en sortir. La vie nous apporte son lots d’épreuves que l’on peut surmonter.

Audrey retrouvée est un roman tout simplement génial qui fait du bien à l’âme. Le lecteur sort de sa lecture le cœur attendrie et l’âme rempli d’espoir. Le récit est très mature malgré sa vocation jeunes adultes et si Sophie Kinsella publie un autre roman de ce genre, je serai assurément au rendez-vous. Il s’agit d’un roman parfait pour l’été si vous voulez un récit léger, drôle, à la fois intelligent et bien emmené.

Quelques citations :

« Je crois que j’ai compris que la vie consiste à grimper, perdre pied, tomber et se remettre d’aplomb. C’est pas grave si vous glissez en arrière, du moment que vous gravissez la pente. On ne peut pas espérer mieux. Une lente et incertaine ascension. »

« Les parents contrôlent l’usage des nouvelles technologies et le temps d’utilisation des appareils électroniques à la maison, ils limitent les jeux vidéo et les réseaux sociaux, mais dès que leur ordinateur part en vrille, ils braillent comme des bébés : « Il est parti où mon document ? » « J’arrive pas à ouvrir Facebook. » « Comment je fais pour télécharger la photo? » « Je double clique ? Quoi ? Comment ça ? »
Et là, qui appellent-ils au secours ? »

« Le problème, c’est que la dépression ne s’accompagne pas de symptômes, comme des petits boutons ou de la fièvre, alors au début, on ne se rend pas compte. On continue à répondre « tout va bien » alors que, au fond, ça ne va pas du tout. On se dit qu’on n’a aucune raison d’aller mal. Et on se répète sans arrêt : « mais pourquoi est-ce que je me sens si mal ? »

Publicités

15 réflexions sur “Audrey retrouvée de Sophie Kinsella

  1. C’est une lecture qui me donne envie et qui est d’ailleurs dans ma PAL. Le sujet traité a l’air d’être faite de manière totalement différente. ^^ Et je suis curieuse de lire autres choses que de la chick lit de l’auteur.

    • Je te conseille vraiment de le sortir de ta PAL. En plus, il est vraiment idéal pour l’été et c’est vrai que le sujet est traité différent de ce qu’on est habitué de voir. Tu me diras ce que tu auras pensé.

    • Il est très intéressant je trouve. Je trouve qu’il aborde le sujet des troubles anxieux et du harcèlement scolaire de manière différente de ce qu’on est habitué de voir et très mature. Je te le conseille vivement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s