La Belgariade, tome 1 : Le Pion blanc des présages

BELGARIADE T.1: LE PION BLANC DES PRESAGES | livres: DAVID EDDINGS | ISBN: 9782266174657Auteure : David Eddings

Genre : Fantaisie

Nombre de pages : 348 p.

Quatrième de couverture :

Et les dieux créèrent l’homme, et chaque dieu choisit son peuple. Mais Torak, le dieu jaloux, vola l’Orbe d’Aldur, le joyau vivant façonné par l’aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours d’un long sommeil hanté par la souffrance.

Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages sont formels: Torak va s’éveiller. Et justement l’Orbe disparaît pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses. Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort? Dans cette partie d’échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse: le dernier descendant des Gardiens de l’Orbe, désigné par les présages, mais qui n’est encore qu’un petit garçon. Un simple pion, et si vulnérable…

Mon avis :

Une amie m’avait conseillé ce livre et j’aurais du l’écoutée plus tôt. Ce n’est pas nécessairement mon genre de lecture habituelle, moi qui lit beaucoup de chick-lit et du jeunesse. Ca fait une bonne année que ce livre dort dans ma pile et je suis contente qu’une lecture commune m’ai permis de l’en sortir. Dès le début du récit, le lecteur entre dans un monde complexe et bien ficelé. Il a fallu que je relise des phrases du prologue plusieurs fois pour être à même de bien comprendre le monde et l’histoire dans laquelle j’embarquais.

On suit l’enfance de Garion, hébergé par sa tante Pol à la ferme de Faldor. C’est une enfance relativement paisible que le garçon vit en compagnie de ses amis. Il se lit d’amitié avec un vieillard appelé Vieux Loup Solitaire qui rend visite à sa tante une fois de temps en temps.  Néanmoins, quelques événements pertubent cette quiétude, notamment la venue d’un Murgo à la ferme de Faldor, les Murgos étant mals vus. De plus, depuis toujours, Garion sent un cavalier noir qui l’observe de loin, sans qu’il n’en parle à personne. Par certains événements, le départ de Garion, du Vieux Loup Solitaire et de tante Pol est précipité de la ferme. Le lecteur finit par comprendre que l’Orbe à été volé et que les protagonistes partent à sa recherche, sans que Garion ne comprenne rien à cela. Le roman est divisé en deux parties.

Dans cette première partie, en plus de l’enfance de Garion, le lecteurs suit le périple des voyageurs pour retrouver la trace de l’Orbe. Dans cette première partie, j’ai eu un peu l’impression de tourner en rond, de suivre les héros dans leur périple sans que le récit n’avance réellement. J’ai trouvé qu’il manquait de rythme, de révélations au récit  et qu’il y avait des longueurs, mais il y avait toujours quelque chose qui faisait que j’accrochais quand même. Je me suis attaché au personnage de Garion, ce garçon de quinze ans très observateur et perspicace. Cependant, les autres personnages du récit ne sont pas réellement ce qu’ils semblent être. Tante Pol est elle réellement la tante de Garion? N’est-elle qu’une dame de cuisine dans une ferme? On en sait très peu sur les personnages dans le récit, notamment Vieux Loup Solitaire et Tante Pol, qui ont une très grande importance dans la quête de Garion, qui le protègent et veillent sur lui. J’aurais aimé en savoir plus, car j’ai eu de la difficulté à les cerner. On en sait un peu plus au fil du récit, mais pas assez à mon goût.  Ce qui fait que j’ai aimé tante Pol est que j’ai bien ressenti son amour pour Garion.

Pour moi, la deuxième partie est plus rythmée que la première dans laquelle, l’auteur pose lentement les bases. C’est dans cette deuxième partie que le lecteur a droit à des révélations, bien que pas assez à mon goût. Les protagonistes se retrouvent à la cour du roi Anheg où les rois du royaumes tiennent conseil concernant le vol de l’Orbe, bien que l’événement ne soit jamais clairement nommé. J’ai lu cette partie vec enthousiaste et avidité. Il y a de l’action et un peu d’humour. Un petit bémol est que j’ai remarqué des fautes de français à certains endroits dans le récit.

En terminant, je dirais que c’est un tome initiatique, qui pose les bases d’une quête remplie de périls et de dangers, qui a tout pour être passionnante. J’ai hâte de voir l’évolution de Garion, qui n’a pas encore conscience du rôle important qu’il va avoir à jouer dans cette histoire. C’est une histoire complexe, écrite et construite intelligemment, malgré que j’ai eu de la difficulté à embarquer dans le récit au départ et qu’ils manquent de détails sur les personnages.

Mon appréciation :

7/10

Lecture commune

J’ai lu ce roman en lecture commune avec ma partenaire Érine du blog Inspirer et partager que je remercie beaucoup pour cette lecture commune. Pour lire son avis, c’est par ici : Avis à venir

Ce livre a été lu dans le cadre des challenges suivants :


4/100

https://lh5.googleusercontent.com/-JcVcoBg6TUA/UH1sbjCNwuI/AAAAAAAADSI/qOTiNCRfzeo/s167/New%2520Pal%25202013.png
4/54

Publicités

16 réflexions sur “La Belgariade, tome 1 : Le Pion blanc des présages

    • Moi non plus Viiou ce n’est pas mon genre de lectures habituelles, mais j’ai été surprise et j’ai beaucoup aimé. Je te conseille te tenter le coup et peut-être seras-tu surprise toi aussi. Je le souhaite en tout cas :-)

    • Je dois justement lire le premier tome de l’assassin royal en lecture commune au mois d’avril. J’ai bien hâte de découvrir cette saga et j’espère que tu aimeras celle-ci :-)

  1. Ah la la La Belgariade, magnifique, il ne me reste que le dernier tome à lire, mais j’ai adoré (forcément c’est mon genre lol)
    Le début est un peu complexe c’est vrai et on se demande un peu où on est et ce qui a de fantasy là dedans, c’est long à se mettre un route mais ensuite, tout se met en place, on comprend Mieux qui est Garion, quel est son destin et je t’avouerai que plus on avance dans les tomes, plus on les dévore…..prochain challenge pour moi, lire la Mallorée la suite de la Belgariade ^^
    ……petit aparté (as tu reçu mon mail en retour à ta demande???? :)))

    • Coucou Lina, ça m’encourage à lire la suite ce que tu dis. Je te souhaite une belle lecture de la Mallorée et tu m’en donneras des nouvelles. Je t’ai justement écrit un mail répondant au tien. Je vais publier l’article concernant notre partenariat cette semaine :-) Je suis désolée encore une fois de ne pas avoir répondu à ton mail plus tôt.

    • Je suis contente bouch si je t’ai donné envie de lire ce livre. Saute le pas sans hésitation aucune, d’autant plus que ce livre ne faisait pas partie de mes habitudes de lectures et que j’ai beaucoup aimé :-)

  2. Pingback: La Belgariade, tome 1: Le Pion blanc des présages de David Eddings « inspireretpartager

  3. Merci d’avoir été partante pour la LC, nos avis se rejoignent beaucoup comme tu le sais déjà même si moi ça m’a un peu saoulée qu’on considère Garion comme un bébé vivement la suite :D.

  4. J’aime beaucoup ce que tu en dis : une sorte de quette initiatique, un monde enchantée qui cache plus d’une complexité ! Je vais me mettre à la fantasy moi avec tous les titres qui me font envie =)

    • Alison, je le classerais uniquement dans le genre fantastique, car c’est un monde complètement inventé, il n’y a aucun ancrage historique dans notre mondee. Bisous!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s