Bal de givre à New-York

Couverture Bal de givre à New YorkAuteure : Fabrice Collin

Genre : Littérature jeunes adultes/ Fantastique

Nombre de pages : 293 p.

Quatrième de couverture :

Anna Claramond ne se souvient plus de rien. Seul son nom lui est familier. La ville autour d’elle est blanche, belle, irréelle. Presque malgré elle, la jeune fille accepte les assiduités du beau Wynter, l’héritier d’une puissante dynastie. Bal de rêve et cadeaux somptueux se succèdent avec lui mais Anna sent que quelque chose ne va pas. Qu’elle est en danger. De plus, des indices et des messages sont semés à son attention par l’insaisissable Masque, un fugitif recherché. Qui est son ennemi, qui est son ami ? Anna sait qu’elle doit se souvenir. Mais que lui réservera sa mémoire une fois retrouvée ?                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       Mon avis :                      
                                                                                                                                                                                                                                                    J’avoue  que j’appréhendais de lire ce roman, car j’avais lu plusieurs avis négatifs sur la bloguosphère, ce qui m’avait fait repousser la lecture. Après l’avoir lu, je peux dire que je suis très contente d’avoir enfin plongé dans ce roman qui est certes, loin d’être parfait, mais qui a su me tenir en haleine du début jusqu’à la fin.
                                                                                                                                                                                                                                                           Pour moi, le gros point fort réside dans l’atmosphère créé par l’auteur. Fabrice Collin situe son roman dans un lieu connu, soit New-York, mais réussit à le dépeindre d’une manière envoûtante, qui fait qu’on ne le reconnaît plus tout à fait. Par exemple, Anna, circule à bord de l’Orphéus, un appareil construit par son père architecte, qui n’a pas de volant et aucun chauffeur pour conduire. J’ai eu l’impression d’être dans un New-York futuriste et irréel. Fabrice Collin nous offre de belles descriptions qui contribuent à créer cet atmosphère enchanteur et ensorcelé comme celui que voici : « Partout, des  immeubles géants, des voitures aux vitres teintées, des passants indifférents et là-haut, au-dessus de nos têtes, cet entrelacs insensé de ponts et de passerelles ouvragés, accrochés au sommet comme des guirlandes. »
                                                                                                                                                                                                                                                          J’ai nagé en plein mystère, j’ai été déstabilisée par ce roman. Anna est renversée par une voiture au début du roman et suite à cet accident, elle ne se souvient plus de rien et tombe amoureuse du garçon que transportait le chauffeur qui l’a renversée, du nom de Wynter. Plein de questions sont soulevées tout au long du roman. Pourquoi les parents d’Anna sont-ils partis sans la prévenir? Pourquoi un personnage portant le nom de Masque, qui enlève de jeunes filles, traque t’il Anna? Quel est le danger réel qui guette Anna? Bref, j’ai eu l’impression d’être menée par le bout du nez, de ne pas savoir où je m’en allais tout au long du récit et pourtant, j’ai aimé cela.  Je ne comprenais rien et je voulais tellement comprendre que je tournais les pages avec avidité, fébrile de savoir le fin mot de cette histoire.
                                                                                                                                                                                                                                                    La seule chose que je n’ai pas aimé est l’histoire d’amour qui se dessine trop vite entre Anna et Wynter. Wynter a parlé a Anna environ deux minutes dans sa voiture après l’accident d’Anna et l’a invité au Bal de givre que déjà, il est fou d’elle et ne peu plus se séparer d’elle. J’ai trouvé ça un peu trop à mon goût. En plus, Wynter est possessif avec Anna, comme si elle était sa propriété, lui appartenait. Néanmoins, comme Anna, le lecteur a de nombreux doutes à propos de ce personnage.
                                                                                                                                                                                                                                                         Pour ma part, je n’ai pas réussi à deviner la fin du récit malgré les indices semés par l’auteur. Tout s’éclaicit et j’ai été surprise. Au final, je vous conseille ce roman si vous aimez les ambiances particulières et être dans l’incertitude :-)
                                                                                                                                                                                                                                       Mon appréciation :
7.5/10
                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Lecture commune    

J’ai lu ce roman en lecture commune avec ma partenaire Viou du blog Viou et ses drôles de livres que je remercie beaucoup d’avoir contribué à me faire sortir ce roman de ma pile. Pour lire son avis, c’est par ici :

http://viou03etsesdrolesdelivres.blogspot.ca/2012/12/bal-de-givre-new-york-fabrice-colin.html

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge Jeunesse / Young adult

Ce challenge a été lancé pour sa seconde année par Mutinelle et Kalea. Il se déroule jusqu’au trente septembre 2013. Je suis inscrite dans la Catégorie 3 : À su garder son cœur de mioche => Au moins 35 ouvrages.

4/ 35

Publicités

18 réflexions sur “Bal de givre à New-York

  1. Je crois que tu as trouvé l’expression exacte pour décrire la plume de Fabrice Colin : il nous décrit une atmosphère plus qu’une histoire. Merci de cette LC.

  2. Moi aussi j’ai très envie de lire ce livre. Mais justement, juste avant de venir faire un tour sur ton blog, je viens de lire une chronique négative de ce roman. Je suis contente de voir une critique enfin positive !

  3. Pingback: [Challenge jeunsse / young adlut #2] Bilan 3 | Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #4 | Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #5 | Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #6 | Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #7 | Muti et ses livres

  8. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #8 | Muti et ses livres

  9. Pingback: [Chalenge Jeunesse / Young adult] Bilan #9 | Muti et ses livres

  10. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #10 | Muti et ses livres

  11. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult] Bilan #11 | Muti et ses livres

  12. Pingback: [Challenge jeunesse/young adult #2] Bilan #12 | Muti et ses livres

  13. J’ai aimé ce roman, mais ce ne fut pas un coup de cœur.Je le conseille à tout le monde parce que c’est en général un livre très intéressant. Je suis d’accord avec toi, l’auteur a su nous tenir en haleine jusqu’à le dernière page. Je ne m’attendais pas du tout à cette fin. Je l’ai lu il y a environ deux ans donc je ne me souviens plus beaucoup de mes sentiments face au livre. Je me rappelle que j’avais été choqué par la fin, mais pas frustré. Je crois que je n’avais pas appréhendé cette finale. Je sais que j’avais été déstabilisé et j’adore ce sentiment.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s